Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de gregoire
  • Le blog de gregoire
  • : Mes articles traiteront de la Défense de la France, d'actualité et de sujets à caractère économique et social
  • Contact

Profil

  • gregoire
  • Marié et père de 2 enfants, je travaille dans l'industrie agro-alimentaire après une carrière dans les armées.
  • Marié et père de 2 enfants, je travaille dans l'industrie agro-alimentaire après une carrière dans les armées.

Catégories

19 juillet 2017 3 19 /07 /juillet /2017 18:22

Merci mon Général pur ce que vous avez fait pour notre pays et nos soldats.

 

Rappel à ceux qui ne connaissent pas le monde militaire :

Le Président de la République est chef des Armées

Le Ministre de la Défense est responsable de la politique de défense

Le Chef d'Etat Major des Armées est responsable de l'application de cette politique.

 

En français  : le Président commande, si çà ne marche pas, c'est au responsable n° 2, Le chef Militaire qui sera jugé par la Nation. c'est ainsi, c'est à méditer.

Repost 0
16 juillet 2017 7 16 /07 /juillet /2017 17:58

850 Millions d'Euros en moins pour la défense c'est intolérable, ou va la sécurité de la Nation et de nos Soldats.

C'est un devoir civique de s'offusquer. Nous sommes en guerre !

Repost 0
28 janvier 2017 6 28 /01 /janvier /2017 19:24

Danger le candidat issu de la primaire des Républicains est attaqué de toute part, ce n'est pas démocratique !

Il faut se questionner face au cafouillage des primaires de la gauche qui ne sont pas transparentes.

Mes hypothèses (en n'oubliant pas qu'il y aura beaucoup de candidats, seuls les deux premiers seront finalistes) :

Si F Fillon reste candidat => finale Fillon - Le Pen ou Fillon - Macron

Si Hamon gagne la primaire de la gauche et Fillon absent => finale Macron - Le Pen

Si Valls gagne la primaire de la gauche => finale Mélenchon - Le Pen

On ne joue pas, il faut tout faire pour sauver la candidature de F Fillon à l'élection présidentielle.

M. Macron a montré son incapacité à voir un grand destin pour la France, si ce n'est mettre plus de bus sur les routes, maintenant avec le recul, les sociétés de bus sont en difficultés et nous perdons des dessertes ferroviaires.

M. Mélenchon, c'est le péril rouge, lisez le programme il fait peur pour l'économie (où est l'argent ? ).

Mme Le Pen, c'est l'inconnue, lisez le programme (comment fait-on ? ).

Français ne vous laissez pas berner par ces calomnies. Vive la démocratie Vive la France.

C'est nous qui votons, restons maîtres de nos valeurs, les journaux n'ont pas à manipuler notre opinion.

Dans tous les cas quelque soient vos opinions politiques, lisez le programme de chaque candidat !

 

Repost 0
25 mars 2013 1 25 /03 /mars /2013 13:30

    82791506 oJ'y étais :

 

    Organisation parfaite.

 

Participants pacifiques familles pluriconfessionnelle, bon enfant 

Service d'ordre : correct et ferme , jai essayé cee sortir de la manifestation, j'ai éta invité à la réintégrer et à utiliser les itinéraires balisés, j'étais à 200m de l'étoile.

 

Forces de l'ordre :  ceux que j'ai vu étaient en mission, je les ai salué coutoisement, ils m'ont répondu de la même façon.

 

    9092690 origMon sentiment : les chiffres officiels sont faux.

 

    Les débordements : il n'est pas possible que le préfet de Police et le Ministre de l'intérieur disposant de chiffres réels de la manifestation du 13 janvier, des chiffres sur les trains spéciaux, des prévisions de bus n'aient pas anticipé l'empleur du mouvement. c'est un Tsunami, il ne faut pas le nier.

 

aff1-300x205Les médias n'ont pas fait leur devoir d'information, la manifestation prévue sur les Champs Elysées a été déplacée avenue de la Grande Armée, seuls ceux qui ont suivi la préparation jour par jour le savaient. Quand j'ai réservé ma place de train, la manifestation était prévue sur les Champs Elysées, j'ai eu confirmation du trajet  et du lieu 48 heures avant la manifestation.

 

affiches-manif-pour-tous-1Le Préfet de Police aurait du anticiper ce risque de confusion par une information aux entrées de paris et dans les gares et en mettant des moyens préventifs et dissuasifs suffisant. Il y a eu faute, non des organisateurs, mais des services de sécurité public.

 

    Le Chef de l'Etat minimise le mouvement, il a tort, on ne peut pas négliger plus d'un million de personnes qui se dépalce deux fois à Paris pour une cause important de CIVILISATION. Pour papamamannaturel-copie-1moi, c'est quatre nuits blanches en transport en commun et déjà deux cents Euros de frais. On ne fait pas de tels efforts pour rien.

 

    La violence : Quand on écoute pas le peuple, il y a des risques, il faut l'écouter et ne pas le mépriser.la-manif-pour-tous Cent (100) casseurs sur plus d' Un Million (1 000 000) de personnes c'est moins d'un pour mille. Encore faisaient-ils parti de la manifestation ou sont-ils venus pour profiter de la manifestation pour casser ? 

 

    M. Hollande Président de la République écoutez votre peuple qui est souverain et vous a élu !

 

Vérité sur les Chiffres : Pour le concert de Jean-Michel Jarre le 14 juillet 1990 sur l'Axe l'Etoile - Pont de Neuilly il est reconnu 2 500 0000 spectateurs. La manif pour tous du 24  mars 2013 ne rentrait pas sur le même espace, il a fallu ouvrir d'autres axes pour la contenir. 350 000 participants : Non peut-être plus de Deux Millions et Demi, peut-être Trois Millions, on ne saura jamais, les chiffres réels sont dans un sarcophage plus épais que celui  de Tchernobil. 

 

Repost 0
4 février 2013 1 04 /02 /février /2013 17:41

réflexions d'un linguiste :  Daniel Godard

 

21.01.13
« Le mariage pour tous »
Une supercherie linguistique doublée d’un mensonge
Dans le concert des arguments développés par les « pour » et les « anti » mariage gay, il est une voix qu’on n’a jamais entendue : celle de la langue française.
Au cours de mes 40 années d’enseignement (collège et lycée) en qualité de professeur de Lettres Classiques, j’ai toujours attaché une grande importance à la valeur des mots. Choisir le mot exact, le « polir sans cesse » comme disait Boileau, c’est à la fois s’assurer qu’il exprime parfaitement ce que l’on veut dire mais c’est aussi s’assurer que l’on sera bien compris de son auditoire.
La polémique que suscite le projet de loi sur le mariage gay offre un bel exemple de cette dilution de la pensée dans le brouillard d’une terminologie approximative. A force de triturer les mots dans tous les sens, les mots n’ont plus de sens et l’opinion déboussolée y perd son latin. Les slogans réducteurs répercutés par les médias ne font qu’entretenir la confusion au point qu’on a parfois l’impression d’avoir perdu le sens commun.
Prenons quelques exemples :
Premier exemple : La notion de « couple » homosexuel est-elle adaptée ? La réponse est non.
Si l’on se réfère à la terminologie du « Bon Usage », l’assemblage de deux éléments de même nature ne constitue pas un « couple » mais une « paire ». Ainsi, on dira une paire de ciseaux, une paire de lunettes et non un couple de ciseaux ou un couple de lunettes. Il en est de même pour les êtres vivants. Deux boeufs assemblés sous le même joug forment une paire de boeufs et non un couple de boeufs. Deux jumeaux de même sexe constituent une paire de jumeaux et non un couple de jumeaux. On pourrait multiplier les exemples.
La langue française nous indique clairement que la notion de « couple » repose sur un principe de différenciation et d’altérité. Le couple, c’est « un homme et une femme unis par des relations affectives, physiques » (Robert 2012). La prise en compte de la fin de la définition ne doit pas faire oublier le début. La distorsion sémantique à laquelle on s’adonne chaque fois qu’on évoque un « couple » homosexuel crée une confusion dommageable que rien ne peut justifier, pas même une évolution des moeurs. Il s’agit bien ici d’appeler un chat « un chat »
2ème exemple : qu’est-ce qu’un parent ?
La reconnaissance officielle du « couple » homosexuel entraîne nécessairement – tout le monde le sait - une modification du Code Civil. La disparition des mots « père » et « mère » au profit de la notion de « parent 1 » et « parent 2 » n’est en fait qu’une supercherie linguistique doublée d’un mensonge puisque le mot désigne étymologiquement les deux personnes (père et mère) qui conjointement sont à l’origine de toute naissance. En latin, le verbe parere veut dire « engendrer » pour le père, et « enfanter » pour la mère. Comment peut-on expliquer à un enfant que ce mot de « parent » (quel que soit son numéro) s’applique à une personne qui est totalement étrangère à sa naissance, un clandestin en quelque sorte ? La loi peut-elle cautionner ce mensonge ?
Ces deux exemples suffisent à démontrer que la terminologie avancée par les partisans de la loi n’est qu’un écran de fumée destiné à masquer une stratégie plus sournoise que les récentes manifestations viennent d’ailleurs de confirmer. Il semble en effet que les partisans du « mariage pour tous » se soient déjà engouffrés dans une brèche : l’incohérence du projet de loi :
Une incohérence interne à la loi : un « couple » homosexuel est par définition stérile. Il est donc logique que les homosexuels aient recours à des artifices s’ils veulent avoir des enfants. C’est le sens de leur revendication première : le droit à l’adoption, baptisé outrageusement « droit à l’enfant ». Le projet de loi prévoit cette disposition mais interdit la PMA (procréation médicalement assistée pour les femmes) et la GPA (gestation pour autrui pour les hommes c’est-à-dire le recours possible à une mère porteuse). Comment justifier cette contradiction alors que la loi du « mariage pour tous » est présentée comme une extension des droits ? Les récentes manifestations des partisans du mariage
21.01.13
ont clairement démontré que les homosexuels entendaient s’appuyer sur cette contradiction pour pousser plus loin leurs exigences. Sur cette question, on note les premiers signes d’un fléchissement de la part des promoteurs de la loi. Le recours à la PMA, exclue dans un premier temps, pourrait faire l’objet d’un amendement présenté par les députés de la majorité. Cette concession, logique en elle-même, met à nu la vraie nature du débat. Le « mariage pour tous », présenté au départ comme
l’objectif essentiel, apparaît de plus en plus clairement comme un simple point de passage, une étape transitoire pour obtenir « in fine » une égalité de droit pleine et entière avec les couples hétérosexuels stériles.
Comme le droit à l’adoption ne changera pas grand-chose à la situation des homosexuels, vu les réticences de la plupart des états à confier des enfants à des homosexuels, c’est bien sur la PMA et la GPA que se concentre toute la pression. Une fois acquis le droit à la PMA pour les femmes homosexuelles, comment interdire aux hommes, au nom de ce même principe d’égalité, d’avoir recours à la GPA ? Si c’était le cas, il y aurait là une discrimination incompréhensible, voire une injustice, tout à fait contraire à l’esprit même du projet de loi.
Le piège des slogans
Il est une autre supercherie linguistique qu’il convient de dénoncer et qui tient au discours même des homosexuels. Pendant longtemps, leur combat a été placé sous le signe du « droit à la différence », droit qui leur a été reconnu par l’ensemble de la communauté nationale avec la création du PACS. Aujourd’hui, le thème du « droit à la différence » a totalement disparu du glossaire homosexuel. Bizarre ! Ce virage à 180 degrés a quelque chose de surprenant et pourtant personne ne s’en étonne. Il est vrai que le slogan « le mariage pour tous » est plus rassurant et plus rassembleur que « le droit à la différence » jugé sans doute trop « clivant » pour employer un terme à la mode, un concept dépassé en tout cas que l’on range sans complexe au rayon des accessoires. Au contraire, « le mariage pour tous » sonne comme un appel à la fête, à la fusion universelle de toute l’humanité, un remake d’ « Embrassons-nous, Folleville », en somme une préfiguration du « paradis pour tous ». Qui peut résister à un tel programme ?
Malheureusement, cette vision édénique du mariage est en décalage complet avec la réalité des faits. Il est d’abord étrange que le PACS ait eu si peu de succès auprès de la communauté homosexuelle alors que cet aménagement de la législation était notamment prévu pour elle. Et si le mariage présente tant d’attraits, comment expliquer que tant d’hommes et de femmes, de la base jusqu’au sommet de l’Etat, choisissent l’union libre c’est-à-dire le non-mariage ?
Il est notable également que nombre d’homosexuels vivent leur vie le plus naturellement du monde sans réclamer nécessairement le passage devant Monsieur le Maire. Certains même s’étonnent de ce déchaînement médiatique sur une question qui leur est totalement étrangère.
Alors, au bout du compte, que penser de tout ce tapage, de tout ce galimatias ?
Pas grand chose, sinon que derrière ces acrobaties sémantiques ou stylistiques, il y a la volonté de nier une évidence.
La négation d’une évidence :
Quel que soit le mode de procréation choisi, la naissance d’un enfant est nécessairement le résultat de la rencontre de deux cellules, masculine et féminine. La différenciation sexuelle est constitutive de l’être humain, même si les choix de vie peuvent ensuite amener certains individus à la vivre différemment. De ce fait, on ne peut admettre qu’une simple évolution des moeurs soit un argument suffisant pour modifier le statut du couple et celui de la famille, tels qu’ils nous ont été transmis depuis les origines de notre civilisation. Les Romains eux-mêmes, qui pratiquaient librement et indifféremment les deux formes de sexualité, n’ont jamais songé à remettre en question ce mode d’organisation de la famille pour une raison très simple mais essentielle : cette structure de la cellule familiale est la seule à garantir la filiation. Grands législateurs (ne pas oublier au passage que notre Code Civil découle directement du Droit Romain), ils ont toujours tenu à préserver ce socle de l’organisation sociale. Quant à l’adoption, très courante à Rome, elle a toujours été soigneusement encadrée par tout un arsenal juridique de manière à préserver l’intégrité des liens du sang. De ce fait,
21.01.13
l’adoption n’était juridiquement admise que dans le cadre d’une famille déjà constituée et sur le modèle du couple hétérosexuel.
Jamais deux sans trois :
Mais il y a plus grave : la stérilité naturelle du « couple homosexuel » induit nécessairement l’intervention d’un tiers de l’autre sexe pour le rendre fécond. Dès lors, l’accès à la PMA ou à la GPA (quelle que soit la procédure adoptée, c’est-à-dire avec ou sans rapport sexuel) conduit à s’interroger sur la nature de ce prétendu « couple » qui ne peut assurer à lui seul son désir d’enfant. Ce qui revient à dire que le contrat de mariage que signeraient deux personnes de même sexe inclut nécessairement l’intervention prévisible d’une troisième personne. Il ne s’agit donc plus d’un « couple » mais d’une « triade », une forme d’adultère biologique accepté et reconnu par la loi. Sans parler des inévitables dérives financières qu’entraînera nécessairement la recherche effrénée de donneurs et de mères porteuses. Dans certains pays, on assiste déjà à des combinaisons multiples où les homosexuels s’adjoignent - pour un temps ou pour longtemps et moyennant finances –
le concours d’une ou plusieurs personnes pour mener à bien leur projet. Nous sommes là devant le risque majeur d’une marchandisation de l’enfant et par extension de la vie humaine. L’embryon devient un objet de convoitise assimilable à n’importe quel produit de consommation. Dans un proche avenir, on peut même imaginer l’achat en pharmacie de paillettes de sperme ou d’ovules congelées qu’on pourrait se procurer aussi facilement que la pilule contraceptive ou le Viagra, le tout remboursé par la Sécurité Sociale, au nom de ce « droit à l’enfant » brandi comme un dogme par les partisans de la loi.
Au terme de cet argumentaire, une conclusion s’impose :
Le « mariage » pour quelques-uns est en fait une menace « pour tous » :
A l’évidence, l’adoption de ce projet de loi fait courir à notre société un danger d’autant plus grand qu’il est paré de toutes les vertus aux yeux du plus grand nombre. Pour employer le langage des internautes, c’est un dangereux « cheval de Troie » qu’on introduit dans la législation française. « Malheureux citoyens, quelle folie est la vôtre ! » s’écriait Laocon en voyant les Troyens disposés à introduire ce cheval maudit dans les murs de leur ville (Enéide, II, 42).
Abandonné sur la plage, ce cheval imaginé par Homère avait tous les attraits d’un cadeau des dieux. Les Troyens sont restés sourds à l’avertissement de Laocoon. Ils ont fait mieux. Pour faciliter l’entrée du cheval dans la ville, ils n’ont pas hésité à abattre une partie de leurs murailles.
On connaît la suite ! …
Il est vain d’imaginer qu’on puisse contenir toutes les dérives inhérentes au projet de loi tel qu’il est présenté aujourd’hui. C’est bien sur la notion même de « mariage pour tous » qu’il faut se battre et résister. Si cette digue saute, le risque de submersion est hors de tout contrôle.
Daniel Godard
Professeur de Lettres Classiques
Dans le cortège des partisans de la loi « le mariage pour tous », il y avait un slogan intéressant : « UNE PAIRE DE MERES VAUT MIEUX QU’UN PERE DE MERDE » Si l’on accepte de faire l’impasse sur le caractère outrancier et injurieux du propos, ce slogan est une aubaine ! Pour la première fois, l’union de deux femmes est reconnue comme une « paire » et non comme « un couple » J’y vois la confirmation (involontaire) de mon analyse du mot « couple » Les arguments en faveur du mariage homo s’effondrent d’un coup devant cette évidence. Merci à celui ou à celle qui est à l’origine de ce slogan lumineux et providentiel !

 

Repost 0
11 janvier 2013 5 11 /01 /janvier /2013 18:34

Consignes pour la manifestaion du 13 janvier :

 

comptage :

 

La police est tenue de suivre pour ses chiffres officiels la procédure suivante :
- trottoirs non comptés d’où l’importance de défiler sur la chaussée
- densité retenue = 1 personne par m2
...

Le comptage de la Préfecture de Police est par surface occupée il faut donc s’étaler, la CGT donne comme consigne de pouvoir tendre les bras et faire un tour sur soi-même sans se toucher…

 

Les 7 recommandations au manifestant


Lors de la manifestation, tout participant est invité à nous aider pour faire passer et respecter courtoisement ces consignes


1. La Manif Pour Tous est une manifestation pacifique. Aucune forme de violence n’est tolérée. En cas de contre-manifestation, nous ne répondrons pas, nous garderons le sourire et le respect des personnes.


2. La Manif Pour Tous est pluraliste : des personnes de toutes philosophies et confessions ont choisi de participer à la manifestation pour défendre le mariage civil.


3. La Manif Pour Tous est une initiative citoyenne non partisane. Aucune formation politique ne fait partie du collectif, et les responsables politiques nous faisant l’honneur de participer à la manifestation sont invités à respecter le caractère universel de la manifestation.


4. Les associations qui soutiennent La Manif Pour Tous défilent sans afficher leurs logos propres et se fondent dans la manifestation. Les organisateurs de La Manif Pour Tous se réservent le droit de demander le retrait de toute pancarte, banderole ou drapeau allant à l’encontre de l’esprit et des objectifs de la manifestation. De plus, afin d’éviter toute confusion, la diffusion de tracts autres que ceux de La Manif Pour Tous est interdite.


5. Les participants sont invités à suivre les consignes données par les Volontaires(en jaune) ou les services de sécurité et à reprendre les slogans de la manifestation annoncés au podium. Tout slogan de nature politique ou mettant en cause des personnes est proscrit.


6. Si des participants sont sollicités par des journalistes, ils sont invités à reprendre les messages du tract d’appel à manifester (verso du tract), les slogans annoncés au micro, sur les banderoles et panneaux, et l’objectif de La Manif Pour Tous : « Nous sommes attachés au mariage républicain et souhaitons le retrait du projet de loi « Mariage pour tous ». L’action de rue n’est pas le moment d’interview-débat.


7. Les participants sont encouragés à venir habillés aux couleurs de La Manif Pour Tous : bleu, blanc, rose.

Repost 0
10 septembre 2012 1 10 /09 /septembre /2012 18:30

Il faut se tenir informé, tout n'est pas joué, voir les sites :

 

Civitas http://francejeunessecivitas.hautetfort.com/

 

affichecivitasnonaumariagehomo2.jpg 

    pétition nationale sur le lien : http://www.nonaumariagehomosexuel.com/

    Il semble que le lien soit bloqué par le réseau pas tout à fait libre qu'est Internet.

 

Liberté politique : http://www.libertepolitique.com/

 

 

Il ne s'agit pas d'homophobie, il s'agit d'enfants qui doivent s'épanouir dans les meilleurs conditions possibles. 

Repost 0
30 avril 2012 1 30 /04 /avril /2012 18:00

Le 6 mai votez, mais votez en connaissant les candidats et les programmes.

 

On ne vote pas parcequ'on aime ou n'aime pas, mais parceque quelqu'un est capable ou pas capable.

 

Voteriez vous pour quelqu'un qui a vécu de longues années en couple sans jamais se décider à se marier ?  Que fera-t-il en tant que chef des Armées disposant fu feu nucléaire ?

 

Savez vous que les enfants de "parent célibataire" rapporte une 1/2 part supplémentaire ?

 

Quand on vit en couple, reste-t-on célibataire par indécision ou pour des avantage fiscaux, comme échaper à l'ISF  ?

 

Voteriez vous si vous avez des enfants pour quelqu'un qui veut supprimer le quotien familiale ?

 

Voteriez vous pour quelqu'un qui a eu le courage de réformer les retraites, dossier rpeporté par tous les gouvernements depuis trente ans ?

 

Voteriez vous pour quelqu'un qui vous a permis de payer moins d'impôts en défiscalisant les heures supplémentaires ? 

 

Voteriez vous pour quelqu'un qui a supprimé la taxe professionnelle pour favoriser l'emploi et l'installation d'entreprises ?

 

Voteriez vous pour quelqu'un qui a choisi de se receuillir et de rendre homage aux terroristes du FLN qui posaient des bombes à Paris et à Alger, qui percevaient un impôts forcé auprès des travailleurs Algériens ? 

 

Voteriez vous pour quelqu'un qui fait alliance avec un parti qui veut nous priver d'électricité nucléaire et de 14 juillet, qui s'oppose à tout ce qui peut nous sortir de la dépendance énergétique ?

 

Voteriez vous pour quelqu'un qui va s'allier sans honte avec l'extrème gauche qui n'a toujours pas reconnu les 100 millions de mort du trio Staline, Mao Tse Toung et Pol Pot  et qui continue de promouvoir la révolution ?

 

Pour moi c'est clair, M. Hollande et ses alliés me font peurs, pour moi et pour mes enfants, je ne veux pas une France fonctionarisée et sans industrie.

 

M. Sarkozy n'est pas parfait, mais il est courageux et volontaire, il ne faut pas oublier la Géorgie, la Lybie, la réforme des retraites, la création du G20, l'énergie déployée lors des crises de 2008 et 2011 !

Repost 0
20 avril 2012 5 20 /04 /avril /2012 17:30

Dimanche 22 avril, c'est le premier tour des Présidentielles.

 

Votez !

 

Avant de votez, lisez les programmes et les professions de foi que vous avez reçus.

 

Lisez tout !

 

La politique familiale et les propositions pour l'émigration sont à lire. Pour le social, il ne faut pas rêver, j'ai connu la gauche et la droite au pouvoir, mon portefeuille n'a pas changé. Moi j'ai encore du travail.

 

La citoyenneté, le patriotisme des candidats sont important, le Président est Chef des Armées, il dispose du "feu nucléaire", c'est une responsabilité énorme.

 

Nous avons besoin des riches, il crééent  de l'emploi, il dépensent de l'argent, ils paient des impôts, autant que ce soit en France.

 

Notre pays a connu trois catastrophes :

 

La révocation de l'edit de Nantes qui a fait  partir de riches Protestants vers les Pays-Bas et l'Allemagne.

 

La révolution qui a fait fuir nos nobles avec leur capitaux.

 

Mai 1981 qui avec le contrôle des changes a provoqué le dernier départ en masse de "riches".

 

Nous avons besoin de richesse et d'argent dans notre pays, pas en Suisse..

 

Lisez tout et votez seuls les bulletins exprimés comptent.

Repost 0
22 mars 2012 4 22 /03 /mars /2012 19:00

L'affaire de Toulouse et Montauban nous montre la fragilité de notre pays et aussi sa force.

 

Le risque Zéro n'existe pas, un homme déterminé a  tué sept personnes et fait une dizaine de blessés en 11 jours. C'est grave, mais c'est moins que ce que font certains forcenés utilisant une arme automatique.

On ne peut protéger toutes la population contre tout le monde.

 

La force, le crime est élucidé : En 9 jours on est remonté jusqu'au criminel (terroriste et assassin) il a frappé où on ne l'attendait pas : c'est la terreur. Il a choisi ses victimes : c'est du crime prémédité.

 

Pourquoi l'a t'on trouvé : On a égaré la presse et l'opinion publique sur une fausse piste (racisme d'extrème droite) pour ne pas perturber l'enquête sur les milieux Islamistes radicaux.

 

Pourquoi la France a été forte : la conduite des responsables politiques a été à la hauteur jusqu'aux obsèques des victimes, malheureusement, une fois les corps en terre, le débat politique à repris en se servant de ce thème du terrorisme, de l'immigration mal maitrisée et de la sécurité.

 

Il na faut pas oublier que le principal danger pour les Français c'est : eux mêmes : Des milliers de morts du tabac (mort lente) ; Des milliers sur la route (mort violente) ; Quelques dizaines d'assassinats et de rares attaques terroristes.

 

Vigipirate, la présence de nos forces de l'ordre et  l'action de nos services de renseignements nous protègent sans que nous nous en rendions comptes.

 

Bravo aux services de renseignements et aux hommes du RAID dont plusieurs ont été blessés.

 

2012-03-22-PICT1734  2012-03-22-PICT1736
 2012-03-26-PICT1743  2012-03-26-PICT1745

Quelques fleurs du printemps.

Repost 0