Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de gregoire
  • Le blog de gregoire
  • : Mes articles traiteront de la Défense de la France, d'actualité et de sujets à caractère économique et social
  • Contact

Profil

  • gregoire
  • Marié et père de 2 enfants, je travaille dans l'industrie agro-alimentaire après une carrière dans les armées.
  • Marié et père de 2 enfants, je travaille dans l'industrie agro-alimentaire après une carrière dans les armées.

Catégories

12 novembre 2009 4 12 /11 /novembre /2009 00:00

Je ne suis pas homophobe, mes propos qui suivent ne visent que la vie d'un être humain dont certains veulent faire un droit alors qu'il n'est que devoir : l'enfant.

Mes réactions à trois articles sur lepoint.fr suite à la décision de justice d'autoriser une personne ,seule juridiquement et homosexuelle dans la vie, à adopter un enfant.

L'évolution des droits des homosexuels en France

Droit ?
mardi 10 novembre

Avoir un enfant n'est pas un droit. Un enfant c'est surtout des devoirs jusqu'au moment ou il devient un adulte capable de "voler" de ses propres ailes. Que les homosexuels se renseignent des difficultés qu'ont les parents isolés (père ou mère) pour élever leurs enfants, tout simplement parce que l'autre, (le parent de l'autre sexe) n'est pas là pour apporter sa différence nécessaire à l'épanouissement de l'enfant.

@ 3my mercredi 11 novembre

Je confirme avoir un enfant n'est pas un droit, mais ce sont des devoirs, pour en faire un adulte bien dans sa peau. Je suis père de deux enfants, animateur d'aumônerie et dans ma vie miltaire j'ai rencontré énormément d'enfants (devenus jeunes adultes) qui venaient de situations familiales diverses et variées, j'ai un peu d'expérience sur le vécus des enfants "droit" et ceux des enfants "devoir". Ceci écrit, je respecte la vie de chacun.

Un couple d'homosexuelles pourra adopter un enfant

Expérience mardi 10 novembre

Moi même je suis pour l'épanouissement de l'enfant au sein d'un couple hétérosexuel, où l'enfant vit avec des personnes ayant chacune une sensibilité et une approche de la vie différente et complémentaire. Je ne connais pas d'homosexuel ayant adopté des enfants, mais des femmes célibataires ayant fait ce choix, elles éprouvent toutes de grandes difficultées quand l'enfant arrive à l'adolescence, elle ne peuvent pas faire passer les "messages" que font passer les pères à leurs enfants. Après l'adolescence, visite chez le psy et difficulté à se construire en tant qu'adulte !


@ Musashi  mercredi 11 novembre

Bien visé. Bravo ce que vous dites est vrai. Dans mes connaissances : un couple classe aisée (profession libérale) a adopté un Européen (blanc bonne santé), un autre couple classe moyenne (fonction publique) a adopté un Asiatique (santé fragile) enfin un couple d'ouvrier a adopté un Africain (Noir et handicapé) après, que l'on n'écrive pas que les filières d'adoption ne sont pas des machines à sous. Un enfant c'est des devoirs et non un droit.

Réponse à une réaction de Musashi à l'article par rapport à la réalité de l'adoption qui est souvent ignorée, elle aussi tabou de notre société. Il faut savoir que les frais d'adoption sont variables d'un pays à l'autre, il n'est jamais dit le mot commerce mais des intermédiaires spécialisés doivent bien vivre de leur activité. Je ne juge pas de la moralité de l'adoption internationale, qui est le seul recours si on ne veut pas attendre 10 ans ou plus pour avoir un enfant.  

Luc Chatel : le gouvernement n'est "pas favorable" à l'adoption par les homosexuels

nota : Luc Chatel est ministre de l'éducation nationale et porte parole de gouvernement.


à jock 37 mardi 10 novembre

Moi même je connais plusieurs mères célibataires (d'enfant naturel ou adopté), elles ont toutes d'énormes difficultés quand leurs enfants arrivent à l'adolescence, mais ce sujet est tabou. Un enfant ce n'est pas un droit mais des devoirs.


Cette décision de justice fait couler beaucoup d'encre, à l'heure où dans notre pays on lance le débat sur la citoyenneté, il faut se poser la question : " Quelles valeurs défendons nous, quelles valeurs montrons nous en exemple au reste du monde ? "

Humains respectons nous, quelques soient nos différences, mais respectons aussi nos enfants et ceux des autres, en particulier, ces enfants abandonnés par des mères désespérées ou des parents incapables de s'en occuper et essayons de leur offrir les meilleures conditions possible d'épanouissement.


DÉBAT - Chantal Jouanno n'est pas "hostile" à l'adoption par des couples homosexuels

nota : Chantal Jouanno est secrétaire d'Etat à l'Ecologie


Sondage ? jeudi 26 novembre

Un sondage (de 1000 personnes) pour Canal plus représente-t-il les Français ou seulement 1000 abonnés à Canal ? Je n'ai pas été sondé, il n'y a qu'à faire en référendum tant qu'on y est, on verra ce que pensent les Français (ceux qui votent). Un enfant ce n'est pas un droit : c'est des devoirs. Je suis père de deux enfants, je m'y connais un peu.

 

Devoir contre droit jeudi 26 novembre

Un enfant c'est des devoirs et non un droit. Nombre de couples mariés (donc hétérosexuels) attendent des années pour pouvoir adopter et avoir un enfant. Les célibataires et les homosexuels qui veulent adopter ne pensent qu'à un droit à l'enfant. Un enfant c'est des devoirs : affectifs, éducatifs, soins de santé, équilibre moral. [...]

Une partie de ma réaction n'est pas passée, je n'ai plus le contenu exact. Les signes [...] sur lepoint.fr signifie "pas politiquement correct". Celà montre que sur les sites Internet l'opinion n'est pas si libre qu'on le pense, la dictature de la pensée existe aussi en France.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Bapcol 26/05/2010 18:52


En complément de cet article, je vous inviteà regarder le podcast d'une émission à laquelle a participé Hervé Morin, président du Nouveau Centre, qui s'est prononcé pour l'adoption par des couples
homosexuels : http://politoscope.tv/event/2/social-media/enjeux-et-droit-de-la-famille/legaliser-homoparentalite


gregoire 26/05/2010 21:36



M. Morin chef d'un parti pauvre en idée est prèt à tout pour attirer des électeurs, pour exister. Nos hommes politiques sont aux mains de lobbies (chasseurs, membres de différentes religions,
monde artistique, homosexuels, ...) Ils font en permanence le grand écart pour satisfaire ces lobbies. Merci d'avoir visité mon blog et d'avoir fait un commentaire ainsi que pour le
lien sur ce débat.