Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de gregoire
  • Le blog de gregoire
  • : Mes articles traiteront de la Défense de la France, d'actualité et de sujets à caractère économique et social
  • Contact

Profil

  • gregoire
  • Marié et père de 2 enfants, je travaille dans l'industrie agro-alimentaire après une carrière dans les armées.
  • Marié et père de 2 enfants, je travaille dans l'industrie agro-alimentaire après une carrière dans les armées.

Catégories

28 juin 2009 7 28 /06 /juin /2009 23:00
On reparle des retraites : 55 ans, 60 ans, 65 voir 70 ans.

L'article du site lepoint.fr

Fillon prépare les esprits à un "report de l'âge de la retraite"

lien :  
http://www.lepoint.fr/actualites-economie/2009-06-28/debat-fillon-prepare-les-esprits-a-un-report-de-l-age-de-la-retraite/916/0/356382 

On reparle des fonctionnaires et des régimes spéciaux : Les Français ne se connaissent pas et se jalousent. Il faut rétablir quelques vérités.

Ne soyez pas jaloux dimanche 28 juin

Militaire à la retraite, carrière complète (40 années). Je touche donc 80 % de mon traitement de base (6 mois avant le départ), en réalité moins de 60 % de ce traitement.
En effet, tous les éléments de salaire des fonctionnaires et des militaires ne sont pas pris en compte pour le calcul de la retraite. Si je prend mon salaire d'il y a vingt ans, ma retraite correspond effectivement à 80 % de ce salaire, donc situation comparable à un salarié du privé à qui on fait le calcul sur les 20 meilleures années.
De plus, je rappelle que tout le monde peut être fonctionnaire, il faut passer des concours et accepter de travailler de longues années à Paris.
Ceci dit je suis favorable à une harmonisation des régimes, pout tout le monde, y compris nos élus.

C'est arythmétique pour payer les retraites des générations nombreuses quand l'espérance de vie augmente : travailler plus longtemps et cotiser plus pour toucher moins, c'est la seule solution pour la retraite par "répartition". Pour la retraite par "capitalisation" : un accident boursier et c'est la catastrophe, les retraités retournent au travail comme aux USA ou en Grande Bretagne. Si on veut (nous les Français) sauver le système par répartition, il faudra cotiser plus, travailler plus longtemps, harmoniser les régimes et toucher moins. C'est ainsi, il faut l'accepter, mais nous ne sommes pas tous égaux devant la vie et la pénibilité du travail (physique et psychique. La retraite à 70 ans, beaucoup n'y arriveront jamais.

Trouver une solution pour tous ? dimanche 28 juin

Mon grand-père (mineur de fond) mort avant 55 ans, mon autre grand-père (cordonnier) mort à 68 ans, mon père (maçon), mort à 61 ans*.
Nous ne sommes pas tous égaux, devant la pénibilité du travail et l'espérance de vie.
Il faut solutionner le financement des retraites en réorganisant le cursus professionnel. Travailler après 55 ou 60 ans dans certains métiers éprouvants physiquement n'est pas réaliste. En contre partie, un professeur dans une classe difficile de banlieue peut aussi être usé (moralement) avant 60 ans. par contre, un conducteur de TGV a des conditions de travail plus proche d'un pilote de ligne (sans subir les décalages horaires) que celles d'un conducteur de machine à vapeur.
Oui l'espérance de vie a augmenté, oui il faut travailler plus longtemps, mais il faut trouver des emplois à l'intérieur de l'entreprise pour ceux dont les capacités physiques ou la solidité psychologique diminuent. Mesdames, Messieurs, du MEDEF (et des syndicats), pensez à çà avant d'augmenter la durée des carrières. Sinon, beaucoup, comme mes ancêtres précités ne profiteront pas de la retraite.

* Le mineur : c'était dans les années 1930, la retraite des mineurs était à 55 ans ; Le cordonnier dans les années 1960, la retraite du régime général était à 65 ans ; le maçon au début des années 1980, la retraite venait de passer à 60 ans. A eux trois mes ancêtres ont cumulés 4 ans de retraite pour 120 années de cotisations. Ils ne faisaient pas partie du "baby-boom", le régime de retraite était bénéficiaire.

Partager cet article

Repost 0

commentaires