Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de gregoire
  • Le blog de gregoire
  • : Mes articles traiteront de la Défense de la France, d'actualité et de sujets à caractère économique et social
  • Contact

Profil

  • gregoire
  • Marié et père de 2 enfants, je travaille dans l'industrie agro-alimentaire après une carrière dans les armées.
  • Marié et père de 2 enfants, je travaille dans l'industrie agro-alimentaire après une carrière dans les armées.

Catégories

12 octobre 2008 7 12 /10 /octobre /2008 11:00
La crise boursière aura des conséquences à court et moyen termes ? L'humanité saura-t-elle en tirer des enseignements ?

La spéculation du début du 20 ème siècle a été stopée en 1929. La crise de 1929 a débouché sur une grande dépression, qui a mis des millions de personnes au chômage et dans la misère, dans les années 1930. Ensuite le terrain était prêt pour les "partis de l'ordre" qui ont mis en place des dictatures dans plusieurs pays d'Europe.
Ensuite le monde a fonctionné plus ou moins bien, jusqu'à la fin des années 1980. Puis ce fût la crise asiatique, l'éclatement de la bulle internet, la peur suite aux attentats du 11 septembre 2001, la crise des "subprime" et enfin la crise boursière de septembre 2008.

Cette situation me fait poser la question suivante :
Notre économie capitaliste a-t-elle bien fonctionnée pendant 35 ans à cause de la bonne gestion et de la moralité de ses dirigeants, ou bien à cause de la peur du communisme ?

Je n'ai pas la réponse, mais il est sûr que la crainte du communisme a influencé et moralisé le capitalisme qui était plus à l'écoute des besoins des salariés que maintenant où le "capitalisme triomphant", s'est remis à fonctionner comme à l'époque de "Germinal", profit, profit et est arrivé à pas ou très peu de dialogue social. Les mêmes causes produisant les mêmes effets, il ne serait pas surprenant que des "néo-communismes" émergent à certains endroits de notre planète, et tentent à nouveau l'expérience révolutionnaire, à qui sera la faute ?

Messieurs les dirigeants des grandes sociétés capitalistes, de la morale et une bonne gestion dans les respect des actionnaires, certe, mais aussi et surtout des salariés, si vous voulez durer.

Messieurs les dirigeants politiques, faites des lois pour réguler ce marché sans rêgles et sans morale, si vous voulez conserver vos places.

Pour la France, qui n'est pas à l'abrit, il faut aussi de la moralité, que tout le monde y mettent le meilleur de lui même, ou nous deviendrons un nain économique, et par là un nain diplomatique. La France doit rester concurentielle, pour celà, il faut outre un service des bénéfices modéré aux dirigeants et aux actionnaires, mais aussi baisser les charges énormes qui pèsent sur nos salaires, celà passera aussi par une réduction du train de vie de l'état et des collectivités territoriale. Attention, les actionnaires doivent tout de même avoir des dividendes pour ne pas retirer leur argent et le transférer vers d'autres pays.


Concernant la peur des dictatures dans nos démocratie, je pense que le danger n'est pas bien grand, les partis dits "d'extrème droite" ne sont pas dangereux, ils permettent de dire tout haut ce que pensent les gens tout bas, et si jamais ils arrivaient au pouvoir, le parlementarisme devrait permettre de conserver les libertés fondamentales.

Anecdote :
En 2000 quand le parti de Jorg Haider avait gagné les élections en Autriche la presse avait crié "au dictateur", une vieille dame (80 ans) qui avait connue l'occupation, sachant que  je suivais l'actualité, m'avait demandé : " Qu'a-t-il fait de mal, ce Monsieur Haïder ? ", j'étais bien en peine pour lui répondre qu'on ne lui prétait que des mauvaises intentions, mais qu'il n'avait rien fait de mal. Ce soir, il repose en paix.

Partager cet article

Repost 0

commentaires